Fedayi Pacha / Global pillage

  • Sub sahara feat. nassim kouti #1
  • For a fistful of rupees #2
  • Land of hate feat. the real fake mc #3
  • Pannonian sea (sailor of) #4
  • Taqwa core ! feat. angi #5
  • Gilgamesh i/4b 1 23 #6
  • Camo sari #7
  • For a fistful of dinars #8
  • Around the world at 80hz #9
  • Kevlar burqa #10
  • Maquis dub #11
  • Svastika made of basmati rice #12
203366-global-pillage-30052012-1437
17/06/2012
BASSCD039

Membre fondateur du collectif BANGARANG (Brain Damage…), le multi-instrumentiste FEDAYI PACHA est apparu sur la scène électro-dub en 2003 suite à l’arrêt du projet Another Sound System Experience (A.S.S.E) après un maxi d’anthologie sorti en 1999 : « From Scratch ». Fidèle à l’optique du crew stéphanois, il s’inscrit également dans le courant dub « expéri-mental », mais avec un penchant certain pour le métissage des machines et de saveurs nettement plus orientales.

Le titre de ce 4è album de FEDAYI PACHA, « Global Pillage », représente les deux éléments qui sont confrontés dans son travail : des traditions musicales et des instruments venus de différents coins de la planète et la modernité et l’éclectisme des scènes électroniques ou amplifiées.
Les 12 titres de « Global Pillage », composent un véritable voyage musical, car loin de se cantonner à ses racines arméniennes, FEDAYI PACHA trace à grands coups d’effets sonores un paysage qui s’étire de l’Inde au Sahara en passant par les Balkans et l’Angleterre.

Le projet « Dub Oriental » de départ s’est beaucoup élargi et mélange maintenant hip hop, dubstep, punk, indus, field recording avec des influences indiennes, balkaniques ou sub-sahariennes. C’est le grand échange mondial des sons qui est mis en pratique avec l’intervention d’invités musiciens, rencontrés sur scène, puis conviés à apporter leur touche aux compositions.
Le studio devient alors un vrai outil de création. Les nombreux concerts en formule « mixte » (électronique et instruments traditionnels), effectués depuis 2009 (plus d’une cinquantaine…) et l’album précédent « From The Oriental School of dub » (QWARTZ du meilleur album 2009 !!), ont préparé le terrain à une écriture d’album plus spontanée, plus collective.
Les textes ont pris de l’importance aussi, avec parmi les invités, trois chanteurs aux horizons différents. Et enfin, de nouvelles signatures rythmiques font leur apparition sur « Global Pillage pour changer un peu du sempiternel 4/4 cher aux musiques électroniques…Electr’oriental dub !!