Label

Depuis sa création en 1997, HAMMERBASS Records oeuvre pour la diffusion du DUB sous toutes ses formes : roots, electro, ethno, steppa, ambient…

A l’origine du label, les soirées du collectif DUB ACTION organisées régulièrement à Paris depuis 1995 par des amateurs éclairés de DUB musiques officiant déjà dans le milieu musical. Le but était d’abord, il faut bien l’avouer, de se faire plaisir puisque le DUB était alors totalement absent de la scène française. Le plaisir allant avec l’envie de partager, il s’agissait également de faire découvrir cette musique qui venue de la Jamaique au milieu des 70′s, prit son 1er envol européen aux alentours de 77 à Londres, grâce aux groupes punk (Clash, Ruts, Slits…) pour finalement refaire surface quasiment 20 ans plus tard avec la vague techno qui popularise le concept de « remix », essence même du DUB.

Que ce soit dans des caves de bar (Le Paris-Texas et L’archipel en 95 et 96), dans des péniches (Makara en 97, Batofar en 2000 et 2001), dans des salles de concert (L’Arapaho en 95, Soirées « House Of Dub » à L’Elysée Montmartre en 97 et 98, le Glaz’art de 2000 à 2003), ou des festivals (Printemps de Bourges, Garance Reggae, Telerama Dub, Astropolis, Magic Garden etc…), les soirées DUB ACTION ont permis à de nombreux fans de DUB de voir -souvent pour la 1ère fois en France- leurs artistes préférés et aux autres de découvrir les acteurs français et internationaux de ce genre en perpétuelle mutation.

Ces soirées ont donc été l’occasion pour le crew DUB ACTION de créer des liens et de travailler avec les principaux artistes et producteurs de la scène dub internationale : Ad. SHERWOOD & ON U SOUND, DUB SYNDICATE, MAD PROFESSOR, MANASSEH, ABA SHANTI, The ROOTSMAN, IRATION STEPPA’S, JAH WARRIOR, DISCIPLES, TWILIGHT CIRCUS, ZION TRAIN, A&O, AUDIO ACTIVE, BANGARANG, DUB WISER… Devant la difficulté à se procurer les productions de ces artistes en France, et les attentes du public de plus en plus nombreux grâce au bouche à oreille et à une promotion efficace, l’idée est venue de monter un label.

Des idées de collaborations ont commencé à voir le jour, notamment avec The ROOTSMAN dont le 1er album (« IN DUB WE TRUST ! ») ainsi que l’ensemble de ses productions tournaient régulièrement sur nos platines. Ce fut lors d’une DUB ACTION mémorable avec lui en 96 qu’il fut décidé de sortir dans les mois qui suivaient un maxi 4 titres vinyl : « A matter of time » voyait le jour début 97…
HAMMERBASS Records était né !

LES SOIREES DUB ACTION

Au milieu des années 90, le DUB n’était connu en France que des fans de reggae et de quelques aficionados venus du rock ou des musiques électroniques. C’est dans ce contexte que le collectif DUB ACTION constitué à l’origine de 4 personnes s’est formé. Ils tirent leur nom de l’album culte des français d’AUSWEIS sorti en 87. Leur but était de faire profiter leurs amis de leurs collections de disque en créant les 1ères soirées DUB de la capitale.

Ils les organisent dès 95 dans les « bars à dub » (PARIS-TEXAS, ARCHIPEL) avant d’emménager sur la péniche MAKARA pour des rendez vous mensuels, de 97 à 99.
Le Sound System DUB ACTION (Marco & Trispa), animateur des soirées du même nom est quant à lui invité très rapidement par l’ARAPAHO a joué en 1ère partie de RENEGADE SOUNDWAVE.

Le bouche à oreille fonctionne à plein régime et de plus en plus de monde se rallie à la cause. Les médias s’interessent également à cet engouement avec des articles dIthyrambiques (Libé, l’Evènement du jeudi, Le monde, Novamag…) et des partenariats se mettent en place (NOVA, RAGGA, TRAX, FG…), apportant ainsi leur contribution au succès des soirées.

A cette époque, la vague DUB digitale made in UK déferlait sur l’Europe mais aucun de ses protagonistes ne passait par la France. Seul le légendaire JAH SHAKA assurait de temps en temps des 1ères parties de groupes roots jamaicains. Mais pour se mettre vraiment le compte de basses il fallait aller au Notting Hill Carnival à Londres ou aux « University Of Dub » de Brixton.

DUB ACTION décide alors de faire participer d’autres DJs à l’aventure. Et c’est The ROOTSMAN le 1er artiste anglais qui nous fera le plaisir de venir à Paris pour une soirée d’anthologie à L’ARCHIPEL en 96. Fort de cette expérience encourageante les projets se mettent à fuser et suivent MANASSEH, DISCIPLES, ZION TRAIN, BUSH CHEMISTS
La jeune scène française émergente ne sera pas en reste car les parisiens pourront découvrir des formations comme BRAIN DAMAGE , HIGH TONE , JUNIOR CONY IMPROVISATORS DUB ou DUBIANS dès la fin des années 90.

En 98, face au succès grandissant des soirées, l’Elysée Montmartre propose à l’équipe de DUB ACTION d’organiser des évènements mensuels plus importants : ce sont les célèbres « HOUSE OF DUB ». L’idée est de faire venir un groupe live plus divers DJS officiant dans le DUB, quelles que soient les influences (roots ou électro).
Pendant 2 ans, ce sera donc l’occasion pour les dub addicts de voir sur scène des artistes comme DUB SYNDICATE, ABA SHANTI, ADRIAN SHERWOOD, MAD PROFESSOR, REVOLUTIONARY DUB WARRIORS, AUDIO ACTIVE…

Viendront ensuite des résidences au BATOFAR (de 99 à 2000), puis à GLAZART ( d’octobre 2000 à juillet 2003), ainsi que des soirées ponctuelles au Divan du Monde (Qaballah steppers + jamalski + Djins), au Nouveau Casino (pour la sortie de l’album solo d’Adrian Sherwood), ou au Triptyque (à l’occasion de la sortie de la compile I DUB YOU ! avec MANASSEH + TWILIGHT CIRCUS + KANKA).
DUB ACTION en tournée

Mais le DUB ACTION crew (rejoint par RASBORAS, le « scientist ») ne s’arrête pas là et décide dès 98 de proposer leurs soirées en province et à l’étranger. Dans les salles de concert bien sûr (Laiterie à Strasbourg, Bikini à Toulouse, Barbey à Bordeaux, Aeronef à Lille, Espace Julien à Marseille, Astrolabe à Orléans, Ubu à Rennes, Usine à Reims, Lune des Pirates à Amiens etc…), et aussi de nombreux festivals, du plus underground (Dubalistic, Dub me crazy, Dub Clash 1…) au plus branché (Printemps de Bourges, Mix Move, Telerama dub festival…), du plus reggae-roots (Garance reggae festival…) au plus électro (Astropolis, Magic Garden, Panorama…).

En 2001, à l’occasion de la sortie de l’album d’ELEPHANT SYSTEM (ex TREPONEM PAL), DUB ACTION assure la 1ère partie du groupe pour une série de 40 concerts à travers la France.

Pour ce qui est de l’Europe, des soirées DUB ACTION ont lieu depuis plusieurs années en Pologne (big up Maken !), en Hongrie, en Allemagne, en Belgique, en Suisse…Mais c’est surtout la tournée mémorable avec ADRIAN SHERWOOD en avril 2000 (15 dates, 5 pays) qui a permis au sound system de se faire connaître hors de nos frontières.

Attention, les soirées DUB ACTION à Paris ont repris depuis octobre 2005 au BATOFAR (DUB WISER, JOINT VENTURE SOUND SYSTEM, KANKA, SEB THE PLAYER…à suivre MANASSEH, ROOTSMAN, BOTOM BOTOM…).

TENEZ VOUS INFORME !

Les invités DUB ACTION

INTERNATIONAL : FRANCE :
UNITON HI-FI (USA – INCOMING Rec.)
NON-PLACE URBAN FIELD (GER. – INCOMING Rec.)
THE ROOTSMAN (THIRD EYE MUSIC)
DISCIPLES (BOOMSHAKALAKA)
ADRIAN SHERWOOD (ON- U SOUND)
MAD PROFESSOR (ARIWA)
ARMAGIDEON (BLACK ROOTS)
BUSH CHEMISTS (CRISPY)
ZION TRAIN (UNIVERSAL EGG)
DIGIDUB (DIGIDUB)
DUB SPECIALISTS (CRISPY)
BOBBY MARSHALL & JOHN PATTEN (ASIAN DUB FOUNDATION) (LONDON RECORDS)
REVOLUTIONNARY DUB WARRIORS (ARIWA / ON-U SOUND)
MANASSEH (ACID ROOTS)
ABA SHANTI I (FALASHA RECORDINGS)
2 BADCARD (ON-U SOUND)
BABY FOX SOUND SYSTEM (ROADRUNNER)
DREAD’N'FRED (REGGAE ON TOP)
UNIVERSAL EGG CREW
IRATION STEPPAS
PETER HOLDSWORTH (PRESSURE SOUNDS)
DUB SYNDICATE
JUNIOR CONY
YP JAZZADUB
BAWAWA SOUND
BLACK SIFICHI
DRUMAAX
HIGH TONE
NATTY BASS SOUNDSYSTEM
LAURENT GARNIER
ROUDOUDOU
WEBCAM HI-FI
IMPROVISATORS DUB
GENERAL DUB
SEB THE PLAYER