The rootsman

Albums
11950-new-testament-lun-09282009-1957 11948-roots-bloody-rootsman-lun-09282009-2021 12_21 12_23

DJ & musicien basé à Bradford en Angleterre, The Rootsman alias John Boloten fait son apprentissage dans les années 80 en sélectionnant des titres pour des sound systems de reggae/roots et en tant qu’invité de radios pirates. Quelques années plus tard,il organise sa propre soirée appelée «Dub Me Crazy» en 91, qui fera bientôt office de référence dans tout le Nord de l’Angleterre.
Plus tard, il devient DJ résident du SOUNDCLASH à Leeds. C’est à cette époque qu’il commençe à jouer dans les soirées en compagnie d’artistes comme Alex Patterson de THE ORB ou Andy Weatherall de SABRES OF PARADISE. The Rootsman fonde alors son propre label nommé THIRD EYE et sort le premier album de Dayjah & The Disciples en 93 . Le succès des soirées auxquelles il participe lui donne l’idée d’enregistrer ses propres dub plates. Le premier maxi sort donc en mai 94 et il s’appelle “Koyaanisqatsi”. Bien que sorti sous la forme d’un white label, il devient vite un hit sur la scène underground et reçoit un excellent accueil de la part de la presse.

Aujourd’hui complètement introuvable, il est devenu un vrai collector en Angleterre. S’enchaînent alors une succcession d’albums (au moins un par an !) et de collaborations diverses. Un peu de volume et vous retrouverez l’ambiance des meilleurs sound systems anglais ou des «DUB ACTION». Le public parisien se rapellera de «A Matter Of Time» qu’il avait pu découvrir en live, lors du passage de The Rootsman en juin 96, une des soirées les plus chaudes de DUB ACTION.